Développement territorial au Québec, quand des universitaires poussent une région à une stratégie de rupture



par Loïc Vieillard-Baron, Marc-Urbain Proulx, Les Amis de l’École de Paris du management, 2007
Langue : français

Depuis près de deux décennies, la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean au nord du Québec est entrée subrepticement dans une phase de déclin : si ses industries traditionnelles ont su se moderniser et demeurer compétitives, elles perdent des emplois, et les personnes les plus dynamiques s’en vont. L’ayant réalisé, le professeur Proulx a voulu en convaincre ses concitoyens et les mener à faire un exercice de prospective à l’horizon 2025 en se plaçant en rupture avec la situation actuelle. Bien que la culture québécoise reconnaisse à l’université le rôle, surprenant pour des Français, de « réveilleur des consciences », Marc-Urbain Proulx a pu mesurer combien il était difficile de conduire une population à s’approprier des projections dérangeantes. Il a alors dû organiser de nombreux débats tout en restant attentif aux soucis immédiats des acteurs, laisser le temps œuvrer et des événements frappants appuyer ses thèses.

Sources

Proulx, Marc-Urbain, et Loïc Vieillard-Baron. 2007. Développement territorial au Québec, quand des universitaires poussent une région à une stratégie de rupture. http://ecole.org/seminaires/FS4/SEM374.