Les alternatives en émergence



par Pierre Calame
Langue : français

« Aujourd’hui, constate Pierre Calame dans ce chapitre de l’Essai sur l’Oeconomie, le désir de possession matérielle, loin d’être, comme le considéraient les moralistes du XVe siècle, la moins dangereuse des passions, est peut-être devenu la plus dangereuse de toutes pour l’humanité ! D’où le regain de vigueur de toutes les réflexions sur le «bien vivre », d’autant plus que la croissance économique s’accompagne en général de la dégradation du capital naturel,

voire culturel. L’économie mesure ce qu’elle gagne, elle oublie de mesurer ce qu’elle perd. »